Qui est Julien Denormandie ?

Nommé Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, en charge de la ville et du logement, le 16 octobre 2018, Julien Denormandie est un haut fonctionnaire et homme politique français, proche d'Emmanuel Macron il est à l'origine de la loi denormandie.

Accueil / Qui est Julien Denormandie ?

Quel est son parcours ?

Sa formation

Après son baccalauréat, Julien Denormandie entame alors un cursus d’ingénieur. En 2000, il se spécialise dans l’ingénierie rurale en intégrant l’institut national agronomique de Paris-Grignon. Deux ans plus tard, il réussit le concours d’accès au corps du Génie rural, des eaux et des forêts, et devient officiellement ingénieur des eaux-et-forêts en 2004, avec en prime un MBA d’économie.

Sa carrière professionnelle

Son diplôme en poche, Julien Denormandie rejoint, en novembre 2004, la direction des relations économiques extérieures du ministère de l’Économie et des Finances. Il sera également en charge du bureau gérant les relations avec le Moyen-Orient et la Turquie, mais aussi toute l’Europe de l’Est. De 2008 à 2010, il occupera, d’ailleurs, la fonction de conseiller économique à l’ambassade de France en Égypte.

Un poste qui lui ouvrira des portes par la suite. En 2012, il devient ainsi conseiller commun auprès de Nicole Bricq, alors Ministre Chargée du commerce extérieur, et de Pierre Moscovici, Ministre de l’Économie et des Finances, les épaulant tour à tour dans leurs fonctions au sein du Gouvernement Français.

C’est à cette période qu’il fait la connaissance d’Emmanuel Macron alors secrétaire général adjoint de l’Élysée. Les deux hommes s’entendent très bien, et c’est donc à Julien Denormandie, qu’Emmanuel Macron, nommé ministre de l’Économie, fera appel pour devenir son directeur adjoint de cabinet en septembre 2014.

Les choses vont alors s’enchaîner rapidement pour Julien Denormandie. En mars 2016, il participe à la création du mouvement « En marche ! » dont il sera le secrétaire général adjoint et contribuera fortement à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence en 2017.

En juin 2017, il sera nommé secrétaire d’État auprès de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et prendra notamment en charge la politique du logement, présentant le plan logement envisagé sur toute la durée du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Julien-Denormandie-ministre-logement

En octobre 2018, suite au remaniement ministériel, il sera finalement nommé ministre délégué auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault.

C’est au mois de décembre 2018 qu’il annoncera le lancement d’un nouveau dispositif fiscal portant son nom, le dispositif Denormandie, visant notamment à favoriser la rénovation des logements anciens dans des villes laissées pour compte jusque-là par les précédentes politiques d’aide au logement.

Quel est son parcours lié à l’immobilier ?

Julien Denormandie a fait ses premiers pas dans l’immobilier, en tant que secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires de l’époque, Jacques Mézard.

Ensemble, ils ont mené une grande réforme du logement, notamment avec la loi Elan, Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, adoptée en novembre 2018. Parmi les principales mesures de cette loi, on retiendra :

  • La reconduction du dispositif Pinel
  • La modification des règles d’instruction des permis de construire ou de démolir dans les périmètres des monuments historiques
  • L’accessibilité des logements aux personnes handicapées
  • La création du bail mobilité
  • La transformation facilitée de bureaux vacants en logements
  • L’encadrement des loyers dans les zones tendues
  • Un meilleur contrôle des locations touristiques
  • L’assouplissement de la loi littoral

La loi Elan vaudra à Julien Denormandie de nombreuses critiques. On lui reprochera, notamment, de ne pas assez maîtriser le secteur de l’immobilier.

 Jacqueline Gourault

Mais, petit à petit, il va faire ses armes dans ce domaine. En octobre 2018, il est promu ministre délégué chargé de la Ville et du Logement, auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault. Il devient alors le principal interlocuteur en matière d’immobilier et de construction. En deux ans, et malgré d’importantes coupes budgétaires, Julien Denormandie a su s’attirer l’amitié du secteur du logement.

Quelles sont les actions les plus importantes de Julien Denormandie en tant que ministre ?

En 2019

Parmi les mesures les plus importantes prises par Julien Denormandie en 2019, il y a :

  • Le dispositif Denormandie, qui vient compléter le dispositif Pinel dans l’ancien. En encourageant les investisseurs à acquérir des biens anciens et en mauvais état pour les rénover, puis les louer, cette nouvelle loi espère redynamiser les villes moyennes et lutter contre les logements vacants. En respectant les conditions du dispositif Denormandie, les propriétaires pourront bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 63 000 €.
  • La lutte contre les marchands de sommeil. Julien Denormandie a mis en place une plateforme téléphonique pour aider les personnes vivant dans des logements indignes et insalubres.
  • Une aide pour la rénovation énergétique, destinée aux salariés, locataires ou propriétaires de leur logement et qui désirent réaliser des travaux d’isolation des murs et des combles, revoir leur système de chauffage ou leurs équipements d’eau chaude sanitaire.

En 2020

Si l’année n’est pas terminée, le ministre chargé du logement a déjà mené plusieurs actions :

  • Depuis le 1er janvier, le ministre du logement a mis en place une nouvelle aide financière pour améliorer le confort des logements tout en réduisant leur consommation d’énergie : MaPrimeRénov‘. Cette aide doit permettre aux ménages les plus modestes, propriétaires de leur logement, de financer des travaux énergétiques.
  • En février, Julien Denormandie a lancé le plan national de mobilisation des logements et locaux vacants. Ce dernier s’adresse aux propriétaires de logements inhabités, ainsi qu’aux maires, et vise à trouver des solutions pour lutter contre cette vacance. Ce plan s’organise autour de trois points : identifier, inciter à la location, et réquisitionner si besoin.
  • Les douches Denormandie. Le ministre a rendu obligatoire l’installation de douches dite « à l’italienne », dans la construction de certains logements collectifs neufs. L’objectif est de faciliter la vie des personnes âgées et handicapées.
  • La signature des actes notariés à distance. Dans le cadre de la crise du coronavirus, Julien Denormandie a permis aux notaires de signer des actes de vente à distance, via des systèmes de visioconférence sécurisés et cryptés.

Quelles sont les personnes les plus importantes dans le parcours de Julien Denormandie ?

Plusieurs personnalités ont joué un rôle important dans la carrière de Julien Denormandie.

Tout d’abord, Emmanuel Macron. C’est un peu le mentor de Julien Denormandie. Les deux hommes se sont rencontrés, en 2012, lorsque Julien Denormandie était conseiller de Nicole Bricq puis de Pierre Moscovici au ministère de l’économie, et Emmanuel Macron conseiller de François Hollande. Les deux se lient rapidement d’amitié, si bien que lorsque Emmanuel Macron est nommé Ministre de l’Économie, il appelle Julien Denormandie à ses côté. Ce dernier contribuera grandement à la création du mouvement « En Marche » et à l’élection d’Emmanuel Macron. Considéré comme un véritable « Macron Boy », c’est tout naturellement qu’il a fait partie du gouvernement dès le début.

Jacques-Mezard

Autre personnalité importante pour Julien Denormandie, Jacques Mézard. Homme politique français, il est actuellement membre du Conseil constitutionnel. Il rejoint le premier gouvernement d’Édouard Philippe, en mai 2017, en tant que ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Un mois plus tard, il est nommé ministre de la Cohésion des territoires. Julien Denormandie est alors appelé à ses côtés comme secrétaire d’Etat. Bien qu’ils aient des parcours très différents, les deux hommes se complètent et le duo fonctionne plutôt bien. C’est à ses côtés que Julien Denormandie va faire ses armes dans le secteur de l’immobilier et du logement.

Après le remaniement ministériel d’octobre 2018, Jacques Mézard est remplacé par Jacqueline Gourault. Ancienne sénatrice et ancienne ministre auprès de Gérard Collomb. Elle est réputée fine négociatrice et connaît parfaitement les maillages territoriaux. Elle sera donc en charge de la cohésion des territoires. Julien Denormandie, désormais à l’aise sur les dossiers liés au logement, se concentre sur ce domaine.